H….Comme Hopital ou comme Humanitaire

 

J’me suis cogné partout
J’ai dormi dans des draps mouillés,
Ca m’a coûté des sous,
C’est  d’la plaisance, c’est l’pied…

H     Comme  Hôpital…..

Déformation professionnelle de thérapeute probable, en quittant la Clinique (Retraite), nous n’avons pas très envie de nous retrouver à l’Hosto !

La stratégie est donc de veiller à sa santé, ce qui a fait l’objet de visites complètes avant le départ (Biologie, dentiste, gynéco,  mammo and Co pour Mme….) mais aussi de la confection d’une Pharmacie de bord, digne de ce nom, avec évidement les connaissances nécessaires pour l’utiliser à bon escient, sans risques. Ci contre un exemple donc d’inventaire raisonnable, sachant que les pays traversés (France, Italie) ne sont pas tropicaux et que leur niveau Médico-chirurgical reste l’un des meilleurs du monde, après peut être les USA, pour ceux qui en ont les moyens…..

Il faut quand même préciser que parmi nos amis, au moins trois kinés, deux infirmières, un chirurgien…. vont se succéder à bord ! C’est rassurant.

H aussi    Comme…..  Humanitaire

Notre envie n’était donc pas de retourner vers un lieu de soin quel qu’il soit, un voyage humanitaire  n’était pas

L’objet de notre projet. Cette démarche, nous l’avions faite avec passion, au Nicaragua, au Bengladesh ou ailleurs, avec des résultats décevants à distance, car une fois rentrés en Europe, les situations qui semblaient s’améliorer par nos présences et nos actions, laissaient souvent place à d’autres problèmes, majorés encore par un espoir déçu de populations rendues à leur réalité.

Notre plan de navigation  ne sera donc pas de trainer entre Malte et Lampedusa où, c’est certain, nous aurions croisé des migrants à aider, sans pour autant en avoir de réels moyens, d’autres dont c’est vraiment le rôle, sont censés s’en occuper, nos politiques dont ce serait aussi la vocation devraient  y songer vraiment pour tenter de limiter cette catastrophe humaine en cours.

Conscients donc de notre inutilité à tenter de sauver quiconque en ces lieux, nous ferons du cabotage très proche des côtes siciliennes en tentant pourquoi pas de dénoncer avec d’autres, par des textes et des photos, cette situation et l’urgence qu’il y a, à en prendre conscience

 

Dès que le vent soufflera
Je repartira,
Dès que les vents tourneront
Nous nous en allerons…..

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s