JOURNAL DE BORD – Samedi 11 Juin

IMG_1991.JPG

UNE HISTOIRE DE CULS !……

Le taxi est venu nous récupérer à PORTO ROMANO MARINA au CUL du bateau, pour nous conduire à Rome à Enoteca CUL DE SAC.

Oui, je comprends, un peu déçus?, mais le titre racoleur n’avait pour objet que d’améliorer la fréquentation du Blog sur Google. Et puis Mamylou, c’était pas son truc et j’ai un mal fou à me servir de photoshop !

Enoteca CUL DE SAC, c’est une sorte de couloir qui recèle plus de 5000 bouteilles. Cela va de la Romanée Conti en passant par les grands Montrachet, jusqu’aux « petits » Frascatti Romains que l’on adore. Une minuscule cuisine élabore des plats locaux qui peuvent être dégustés sur une micro terrasse, au milieu des livreurs.

Leurs tripes à la Romaine est une alchimie qui doit combiner, deux tiers de pesto pour un tiers de menthe, sauce tomate discrète, parmesan râpé évidement.

A mourir.

Pour le pâté de faisans aux truffes, j’avais retenu un verre de Soave blanc Classico de Vénétie et pour les tripes, un Montéfalco rouge d’Ombrie, en souvenir d’un voyage d’amour dans cette seule province italienne non baignée par la mer.

Je vois déjà bon nombre de grincheux de tout poils, critiquer notre choix Romain basé essentiellement sur le gustatif.

A ces Béotiens, je dirai que s’ils n’aiment pas les tripes, la queue de bœuf, toujours à la Romaine, est une alternative intéressante et qu’après cette nourriture saine, nous avons sacrifié aux impératifs touristiques essentiels principaux :

– Flânerie sur la Piazza NAVONE, pour aller faire la bise au BERNIN qui regarde l’air toujours aussi effrayé, la façade de son sculpteur concurrent Romain Borromini

– Jet de pièces dans la Fontaine de TREVI, pour un montant de 1, 54 €, soit un litre de fuel en moins pour notre TINTAMMARRE – Visite au Panthéon où nous ne sommes pas entrés cette fois. Le trou rond au milieu du plafond n’est toujours pas réparé et la pluie menaçait !

– Passage devant la « Machina da Scrivere », horreur Mussolinienne dont on espérait la démolition prochaine, à la vue des engins de chantier. Finalement ils vont la garder à la demande probable de Berlusconi…..

– Piazza et palais Farnèse pour saluer l’ambassadeur de France qui s’était absenté, pour faire son marché, sur le Campo dei Fiori voisin.

Pour attester de notre quête touristique, UGLIONE a posé sur les différents clichés, (Toujours sans photoshop), preuve manifeste s’il en fallait une, que ces merveilleuses photos n’ont pas été pompées outrageusement sur le Net, durant une éventuelle beuverie prolongée à Cul de sac…..

Retour au bateau, pour préparer les appartements de notre Françoise…. Car demain commence vraiment le périple d’Ulysse.

Nous relâcherons à San Félice CIRCEO, en espérant que la belle ne transforme pas de nouveau en Cochons, les vaillants guerriers du bord.

IMG_1996.JPG

Une réflexion sur “JOURNAL DE BORD – Samedi 11 Juin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s