JOURNAL DE BORD – Dimanche 19 Juin

VIVA NAPOLI

 

Finalement la ville du Vésuve, c’est comme ces vieilles prostituées de la rue d’à côté, quand on était étudiants.

D’abord elles t’interpellent, puis quand elles ont compris que t’avais pas le rond et que tu pouvais faire la même chose avec un tas de petites étudiantes coquines, tu t’en faisais des copines à qui tu tapais des clops….

Naples c’est pareil.

Passé le premier mauvais sentiment, tu deviens réceptif, tu entres dans l’ambiance, tu sors le portable pour le selfy, voire la carte bleue devant le distributeur, sauf évidement quand un Pakistanais, louche vendeur de parapluie s’approche !

Les « ormeggiatori », responsables des places au port, s’enquièrent du périple à venir de Tintamarre, un jour de plus et l’on partageait le Spritz à bord avec la foccacia.

Ils nous ont finalement fait faire une sorte de sketch, pour sortir du port réputé complet. Ils sont ensuite venus nous chercher au mouillage pour nous installer sur une bonne place, en nous mettant « à couple », le bateau titulaire dont le propriétaire absent n’a nul besoin d’eau ou d’électricité.

Tout ça sans toucher une amarre, les petits nains de la montagne opéraient, peaufinant les nœuds marins, la position des pare-battages….

Plus jamais je ne serai médisant (Dit-il les doigts croisés derrière le dos) !

Demain Capri. C’est une autre chanson…..

IMG_2175.JPG

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s