JOURNAL DE BORD – Jeudi 30 Juin

 

AVENTURES SISMIQUES

La vie à l’ombre d’un volcan revêt quand même une ambiance particulière.

J’avais ressenti cela en Guadeloupe, lorsque nos différents déplacements, nous emmenaient à être à portée de la Soufrière, que l’on ne voit pourtant que rarement (au mieux, vraiment bien dégagée, quelques jours par an), mais dont on ressent la présence, comme une sorte de respiration proche, un rien menaçante…..

Sur notre trajet récent, la même impression se confirmait après avoir dormi deux nuits au pied du Vésuve, à Santa Lucia, en baie de Naples.

Ce malaise s’amplifiait en frôlant le Stromboli, qui lâche de manière régulière, telle une soupape, ses vapeurs régulières accompagnées de jets de petits blocs de pierre ponce qui flottent au tour du cône, sous le vent.

L’impression d’une présence un peu maléfique, est bien sur très forte à Vulcano où l’eau bouillonne de sources chaudes très soufrées, rappelant par la vue et l’odeur, l’activité souterraine importante du lieu, en plus du cône fumant, comme à Naples, Stromboli ….

En passant Messine, l’imposante masse de l’Etna, devient également un repère qui attire l’œil et que l’on placera volontiers sur la plupart de nos photos. Tous ces volcans sont en activité et les hommes pourtant cultivent sur leurs pentes, le Lacrima Christi du Vésuve, l’Etna Bianco de Sicile et même leur éruption ne semble pas toujours leur donner la mesure du danger latent encouru.

Pline l’Ancien y perdit la vie, pour aller secourir les gens de Pompéi, au lieu de contempler au loin depuis PROCIDIA ce spectacle effarant.

Pourtant habitué à dormir depuis plus de quarante ans auprès d’une italienne volcanique ( !), je garde néanmoins une méfiance particulière vis-à-vis de cette activité sismique, à laquelle on s’habitue souvent, tout en conservant au fond de soit la certitude d’une catastrophe programmée.

Les instructions nautiques de l’Est Sicile disent bien, qu’à CATANE si la ville est si laide, c’est parce que ses habitants sentent bien de manière intuitive, qu’un jour prochain, comme Pompéi, leur citée sera irrémédiablement détruite…..

En attendant la destruction programmée du vignoble, on tape allègrement dans le stock d’ETNA BIANCO. C’est toujours ça que Vulcain n’aura pas !

IMG_2449.JPG

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s