JOURNAL DE BORD – Vendredi 1er Juillet

 

LES CYCLOPES

Quelques centaines d’années avant Jésus Christ, l’Italie devait crouler sous le nombre des Cyclopes, comme aujourd’hui Capri, sous le nombre de touristes….

Les commentateurs de l’Odyssée, en voient désormais un peu partout, y compris les plus sérieux, ethnologues, savants, linguistes, océanographes, historiens qui se querellent pour situer l’épisode homérique en un lieu précis, dont chacun aurait bien évidement la certitude.

Il faut pour tous, trouver alors une colline accueillante, une grotte qui puisse être fermée d’une énorme pierre et une crique devant, truffée des roches que le malheureux Polyphème, aurait jetées sur notre Ulysse et ses 6 guerriers survivants, de manière éparse !

Faut dire que le lancer de cailloux, avec un seul œil, crevé de surcroit, ne doit pas composer un alignement parfait de menhirs, dans l’axe de la capitainerie.

Plusieurs sites répondent apparemment à ces contraintes historiques :

La falaise au Nord de Nisida, au sortir de la Baie de Naples, avec sa grotte et ses gros blocs en bas, plantés dans l’eau transparente.

« Le Ciclopi », au Sud de Taormine, avant d’arriver vers Catane. En Sicile donc. Notre étape du jour.

Et du côté de Marettimo, dans l’archipel des Egades, toujours en Sicile, mais à son extrémité Ouest. C’est le site le moins revendicatif aujourd’hui. On les comprend, ils échangeraient bien actuellement quelques milliers de Syriens (Ils ont du en voir passer près de 15000, durant ce seul premier semestre 2016) contre quelques monstres à la vision monoculaire…..

En ce qui me concerne, tout à ma fierté d’avoir pu entrer Tintamarre dans le petit port d’ACITREZZA, contre l’avis de tous, je vote pour ce merveilleux site, réserve maritime de surcroit.

J’imagine tout à fait, de la colline qui nous surplombe, un Cyclope Obélix en furie, envoyer ces énormes monolytes de basalte, que je vois là plantés en vrac, à la sortie de ce merveilleux petit port.

Le débat est donc clos ! Comment ? Messieurs les contradicteurs, je n’ai pas vérifié la présence de la grotte et de la grosse pierre ?

Il est dix sept heures, il doit faire quarante à l’ombre dans le Sud Sicilien, un couple d’ami débarque à notre grande joie dans une heure, à l’aéroport de Catane, j’ai une ratatouille à finir (Un peu d’ail, toujours vers la fin)….

Alors la grotte, sauf si vraiment elle était très fraîche, à l’heure prochaine de notre Spritz !…..

Homère, ça doit rester avant tout un poème, un rêve de gosse, une chimère Tintamarresque…..

IMG_2522.JPG

2 réflexions sur “JOURNAL DE BORD – Vendredi 1er Juillet

  1. Coucou Grand Frère !
    Voilà plusieurs semaines que j’avais mis de côté Facebook …
    Et me voilà revenue … à mon plus grand Bonheur !
    Tu écris merveilleusement bien ….du Pur Bonheur !!!
    Profitez un Max !!!!
    Bisous, bisoussss
    Pascale

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s