JOURNAL DE BORD – Jeudi 21 Juillet

IMG_1930[1].JPG

ESPRIT  TRAWLER

Quand deux motards se croisent, ils échangent un petit signe de botte ou de main, au pire si tout est occupé par un point de corde délicat, un petit appel de phare….

La population motarde s’est largement renouvelée ces derniers temps, les nouveaux venus ont pourtant repris à leur compte une mentalité très agréable qui fait que le motard en difficulté sur le bord de la route ne reste jamais seul très longtemps….

Le monde du Trawler, c’est un peu la même ambiance, d’ailleurs beaucoup sont motards. Ils viennent de mondes très différents. Pour beaucoup d’anciens voileux qui ont une solide connaissance de la mer et qui vers la soixantaine en ont marre de bouffer de l’écoute et de se déplacer au moteur dans plus de 50% des cas, en Méditerranée quand le thermique s’essouffle, à dix milles des côtes.

D’autres débutent leur vie nautique par ce style de bateau, fiable, convivial, présentant une certaine bonhommie, garante de douceur de vivre et de naviguer dans de très bonnes conditions, pour des coûts restant relativement raisonnables. (Merci encore BENETEAU et QUO VADIS)

Entre Trawlers on se reconnait, on se salue, on se rassemble et tous les prétextes sont bons pour échanger des infos, des combines, des plans d’équipement, devant un verre de blanc, dans le carré, le cockpit ou là haut sur le Fly.

Chacun est légitimement fier de son unité, des ses options, de la taille de son bébé et aime à le montrer à l’autre, à condition qu’ensuite on aille boire un coup ou partager le fond du Frigo sur le sien. La langue n’est plus une barrière, le Trawler se raconte aussi avec les mains, les photos de l’I pad ou de l’IPhone.

On repart quelques heures plus tard, avec un nouveau site météo, deux recettes, une bouteille de Prosecco que l’on n’avait pas gouté, le blog et le Facebook de nos nouveaux (vrais) amis et une alcoolémie forcément supérieure à 0,5.

La dose est parfaite pour aller dormir….

Le lendemain, grands signes de la main, petit coup de VHF et chacun s’éloigne persuadé de se revoir très vite au détour d’une crique ou dans un autre port. On s’est raconté nos bateaux, mais aussi des nouvelles des autres, avec qui l’on a forcément fait, un rassemblement, un bout de voyage ou refait le monde.

La famille se connait et se reconnait, comme les Corses de l’autre département…

Oui, tu sais, la petite LANFRANQUI des Sanguinaires, celle qui a épousé le plus jeune des DELLAROCCA, non- pas Dominique, Ange, celui dont la mère habitait GIROLATA….

Bonne route à CLOPY, l’un des plus beaux et des moins rapide (par choix !) des Trawlers de nos connaissances, merci pour le Blanc de Sardaigne, la pizza sur le port de VILLASIMUS et leur convivialité. A bientôt à Porquerolles….En Septembre

Ne changez rien, c’est ça l’esprit TRAWLER !…..

IMG_5035

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s