JOURNAL DE BORD – Samedi 30 Juillet

 

LES VACANCES DE MONSIEUR ULYSSE

Au début, Marseille puis Porquerolles, ça ressemblait à un départ en Week end.

Ensuite, St Tropez et la côte d’Azur, ça faisait penser à un départ en vacances…

Ce n’est qu’après qu’il nous a semblé que le périple commençait vraiment, avec la découverte quotidienne d’un nouveau site, l’adaptation permanente à de nouvelles conditions de navigation.

Il y a eu des points forts, qui étaient prévus : Le Cinque Terre, Ponza, Amalfi, Taormine, Syracuse ; d’autres qui nous ont émerveillés et surpris : Ventotene, Favignana, Marettimo, le Sud Sardaigne… des traversées dont on se faisait un monde et qui nous ont ravis, avec leur départ au petit matin pale.

Et puis, après plus de mille cinq cent milles bouclés (Deux mille cinq cent kilomètres), les Bouches de Bonifacio. La boucle du périple était déjà pratiquement bouclée.

On a évité Porto Pozzo, la dernière étape d’Ulysse sur le trajet, que l’on a déjà fait plusieurs fois. On a salué au loin, les géants LYSTRINGONS, le rocher de l’ours qui les repère. Il faut dire que la météo avec de constants vents d’Ouest levant une grosse houle dans ces parages, nous a plutôt incités à se cacher derrière MAGDALENA, pour éviter de remonter de face dans les Bouches….

On s’est retrouvés à LAZZARINA, dans les LAVEZZI, un coin merveilleux. Comme les autres années.

Et là on s’est rendu compte que l’histoire changeait, Ulysse ne découvrait plus de Monstres, de sirènes, de muses. Il partait en vacances et retrouvait ses potes, ses repères, ses Mojitos, ses criques Corses superbes mais un peu encombrées pour les plus protégées, ses ports où il vaut mieux entrer avant midi, pour avoir une place, les deux cent cinquante grammes de beurre, au prix du kilo !…

Le voyage cependant continu, il devient différent. Demain nous récupérerons les amours de notre vie, deux petits monstres hyperactifs qui vont remplir de vie, durant un mois notre petit espace. Puis d’autres amis vont nous faire le plaisir de leur présence dans les îles d’Hyères et la côte, où il fera bon traîner à partir du quinze Août, pour prolonger le bonheur de cette parenthèse. Une sorte de navigation buissonière.

Sauf quelques Corses impénitents, tout le monde s’exprime désormais en Français, ce dialecte en voie de quasi disparition. UGLIONE dans sa VHF n’aura plus à s’évertuer  dans un dialogue souvent cocasse, avec les autorités portuaires.

Ulysse s’est enduit de crème à bronzer, a mis ses lunettes de soleil, se prélasse sous le taux à regarder manœuvrer, à la jumelle, les fringantes équipières au mouillage, essayant de suivre les indications contradictoires de leur apprenti skipper de conjoint.

Une transition nécessaire, avant le retour à Ithaque, où à priori, il n’y aura heureusement pas beaucoup de prétendants à occire…. !

IMG_2967.JPG

Une réflexion sur “JOURNAL DE BORD – Samedi 30 Juillet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s