JOURNAL DE BORD – Mardi 09 et Mercredi 10 Août

 

LA BOUCLE EST BOUCLEE…

Partis le 20 Mai des Iles d’Hyères, pour boucler un périple de trois mois en Méditerranée « sur les traces d’Ulysse », nous voilà de retour à Port Cros, une petite semaine avant la date prévue, pour cause de météo capricieuse et de conditions d’accueil en Corse, vraiment non conformes à nos aspirations…..

Le programme théorique prévu, il en fallait bien un, a été suivi de manière finalement très fidèle. Il était donc pertinent.

Aucun problème important n’a été rencontré, attestant d’une bonne préparation du bateau et de son équipage, sur un périple d’environ 2000 Milles soit 3400 Kms, à une moyenne de 12 Nœuds (Vitesse de croisière à 15 Nœuds).

Cela représente 82 jours de mer, 65 étapes différentes, une moyenne de distance de navigation journalière de 30 Milles environ (Deux heures) avec deux traversées importantes SICILE-SARDAIGNE (140 Milles) et CORSE- PORT CROS (120 Milles)

Une dizaine de passage à la pompe, pour emmagasiner 8 951 Litres de Gasoil…

L’écart le plus significatif par rapport à nos prévisions aura été le nombre de ports où nous nous sommes abrités en Italie, du fait d’une météo pas vraiment mauvaise mais souvent instable et de l’absence de bons mouillages, sauf à partir du Nord-est SARDAIGNE. Il faut dire que les installations portuaires sont idylliques en Italie et l’accueil remarquable….

En CORSE par contre, le mouillage est une constante obligatoire du fait de l’absence de places au port, de leur rareté et du fonctionnement souvent ubuesque de leur administration. Les criques sont nombreuses et ravissantes et leur accueil est tout à fait compatible avec notre autonomie, pour rester dans une bonne situation de sécurité. (En une heure de moteur, on peut gagner un meilleur abri, en cas de météo problématique).

Le capitaine est assez fier de ne pas avoir raté une seule des 100 Manœuvres de ports (50 Entrées et 50 Sorties), certaines dans des conditions de vent assez musclées.

Après 82 jours, les deux chiottes fonctionnent à merveille, les deux YANMARS de 370 CV ont consommé un petit litre d’huile…. Merci à Marco notre mécano préparateur !

Ce voyage, bourré d’électronique et d’aides diverses nous a permis de mesurer les compétences et l’audace des Grecs anciens qui a l’époque de l’Odyssée, sillonnaient déjà la Méditerranée. J’ai compris aussi pourquoi ils préféraient la Sardaigne à la Corse et pourquoi Ulysse a préféré les géanrs LYSTRINGONS au capitaine d’Ajaccio!….

Nous avons croisé plein de gens adorables, gardé plein de contacts, reçus déjà pleins d’amis et ce voyage restera sous le signe de la convivialité et du partage.

Je n’ai pas pris beaucoup de notes pour mon projet d’éventuel bouquin sur les vins Italiens, mais nous avons, en revanche,  beaucoup goutté !

Je crains même pour conclure, qu’il faille rapidement y retourner…..

IMG_3082.JPG

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s