JOURNAL DE BORD – Vendredi 12 et Samedi 13 Août

 

LE BATEAU DE PLONGEE….

IMG_3123.JPG

Les émules de COUSTEAU persistent et signent.

Il y a vingt ans déjà, en rade de Marseille, sur la PIEUVRE le bateau du VIEUX PLONGEUR, on se tapait les mêmes.

Y’avait les Cow Boys, qui avant même d’embarquer avaient déjà le poignard solidement arrimé à la jambe et la FENZY en collier. Ils faisaient fuser un grand coup d’air comprimé, (ce qui sert à queue dalle) avant le monter leur détendeur, ce qui au mieux risque de paumer le joint torique du bloc, dont ils cherchaient ensuite en panique un second exemplaire de secours. Ils abreuvaient de conseils les pseudos débutants et étaient les premiers à prendre une belle couleur verdâtre, quand le plan d’eau remuait un tant soit peu…..

Y’avait toujours deux ou trois musculeuses à cheveux en brosse, qui n’avaient pas de gros efforts à  déployer pour masquer leur féminité torride….

Y’avait aussi le mono « Y’a pas mort d’homme », le dernier habillé. Sa sous cutale tenait par des bouts de ficelles et il donnait l’impression d’avoir toujours fumé deux joints. Mais sous la flotte, toujours aussi tranquille, il rejetait trois bulles quand les autres en expulsaient trois cent. Un vrai cool à branchies.

Y’avait parfois une ou deux stars, qui venaient bronzer sur le bateau. A leurs maillots, on comprenait vite qu’elles ne bullaient pas ; s’était les groupies du Mono, pas le cool l’autre, qui pratique la musculation à outrance et les Arts martiaux quand il n’est pas sous la flotte.

On a plongé un peu partout, dans toutes les mers chaudes et tempérées, et partout on a rencontré les mêmes, sous les différentes latitudes.

Et puis l’on est passé à autre chose, car la plongée c’est sympa, sauf que la veille au soir tu prépares ton sac et tu te couches tôt, le lendemain tu mets le réveil à l’aube et tu te tires en douce, l’après midi tu rentres après 15 heures, le Dimanche familial est foutu, le temps que toutes les planquées aient plongé et que le bateau veuille bien te ramèner….

Et l’on a eu raison, sinon on finissait comme tous les célibataires décrits plus haut, dont le conjoint a fini par craquer et qui ont désormais toute la vie pour aller seuls faire des bulles….

Aujourd’hui, amarrés au port de CAVALAIRE, je vois arriver les mêmes…. Un défilé de caricatures pour aller rejoindre le bateau de plongée MAEVA et cela fait sourire !

Le temps n’a vraiment eu aucune prise sur cette faune. Le dernier à se précipiter a déjà le poignard harnaché, le haut de la combine roulé sur les hanches et le détendeur porté comme le stéthoscope des étudiants de deuxième année de Médecine….

Bonne plongée Cow boy !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s