COMBAT SINGULIER… Vendredi 07 Juillet

 

CHOCOLAT-VANILLE CONTRE FRAISE-CITRON

 

C’est une petite crique du Nord Sardaigne vers Olbia, baignée d’eau turquoise où nagent des poissons argentés peu farouches.

L’inverse d’une scène de western spaghetti où les deux méchants embouquent chacun une extrémité de la grand-rue qui mène vers le saloon, alors que leurs hommes de main, embusqués sur le toit du barbier, derrière la réserve des tonneaux de bière du bistrot cow-boy, s’apprêtent à influencer quelque peu l’issue de la confrontation. Là ont sait déjà, que celui qui a le soleil dans l’œil, va forcément dégainer le dernier. Le croque mort a déjà en tête ses mesures…..

Rien de cela ici. La mer est plate, les équipages sont à la sieste, le mouillage s’endort au pied d’une Sainte Victoire, qu’on dirait la nôtre. Y compris la brèche des moines ; Trop forts ces italiens !…….

Pourtant la tragédie se noue. Le zodiac jaune à drapeau rouge qui vend ses glaces et ses Heineken, fort de son bon droit de premier arrivé, vogue d’équipage en équipage pour proposer son butin givré. Les marmots Italiens font grand ramdam pour se taper, le cornet, le beignet. Le père en profite pour s’enfiler en douce une bibine de plus….

Quand son regard sidéré découvre le zodiac bleu à drapeau rose, surgit de nulle part, qui vend chichis et Kronenbourg…. La « raison du plus » fort contre « le premier occupant est-ce une loi plus sage » !?

Les noms d’oiseau fusent, dans un Italien coloré qui pourrait bien être du Sarde. Les hors-bords prennent des tours, prêts à jeter leurs boudins contre l’autre. Le client un instant, s’apprête à faire la croix sur sa bière, au mieux sur sa monnaie. Ca gesticule et parle fort. On reconnait bien, le doigt tendu, l’index et le cinquième qui désigne le « Cornuto » et quelques autres figures, inconnues même à Marseille, du côté du rond point du Prado….

Puis tout s’apaise. Sans que l’on ait très bien compris la règle, il y a un vaincu, qui s’éloigne penaud. L’autre magnanime, fait à peine semblant de le poursuivre. En Provence on dit : « Ca dure jamais bien longtemps, quand ça pleut si fort ! ». Et le mouillage idyllique replonge dans sa torpeur.

Par principe, et pour vendre quelques Cornetti de plus, le Zodiac jaune, se fait un tour d’honneur, le vainqueur, bien droit dans son habit de lumière, garde sa casquette. Je reprends ma lecture…

VENDEUR GLACES

Une réflexion sur “COMBAT SINGULIER… Vendredi 07 Juillet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s