HAVRE DE MORGIRET…Vendredi 25 Aout

 

HAVRE DE MORGIRET

Des recoins de mer, plus ou moins entourés de terre continentale, d’île ou de presqu’île, on en décrit un certain nombre, en fonction de leur taille ou de leur nature.

Les Golfes sont en général important, golfe du Lion, golfe de Gênes…

Les Baies sont déjà de taille plus humaine et le marin commence à y relâcher, pour peu que la météo soit clémente, Baie de la Ciotat, Baie d’Alicastre….

Les Anses opèrent un pas de plus vers l’intime, la convivialité, la préservation de l’espèce navigatrice, Anse de Canoubiers….

La Crique fait penser aux Calanques et constitue un véritable cocon où le plaisancier méditerranéen vient volontiers se blottir, de préférence avec d’autres bateaux que leur présence rassure…

Mais le top du top reste le Havre, qui par son seul vocable, attire les bateaux ventouses qui viennent volontiers s’y agglutiner dès le Vendredi soir. C’est le cas du HAVRE DE MORGIRET, à une portée de canon de la citée Phocéenne, dans l’Archipel du FRIOUL.

D’Avril à Octobre, les habitués ont pris leur marque. Certains ont fixé dans la roche, l’anneau qui va leur permettre de fixer le bout à terre salvateur pour un week-end serein. Le plan est quasi officiel, chacun sa place, il ne viendrait à personne l’idée d’en déroger ! Le premier arrivé peaufine l’amarrage, les autres suivent et arrivent les uns après les autres, pour se mettre à couple, trois, quatre, six bateaux…. La promesse d’une belle panique si le Mistral se lève !

Le premier allume le barbecue, le second débarque les saucisses, le rosé et le Pastis arrivent avec le quatrième, on poireaute un peu, le cinquième arrive à la voile avec les glaçons…..

Quelques bipèdes, transbordés en Navette depuis le Vieux Port font l’animation. Sono à terre, c’est à qui sautera du point le plus haut de la falaise, dans l’eau transparente où l’on n’apprécie pas forcément bien le fond.

Quelques intrus, sur des semi-rigides de location qui semblent se multiplier à vitesse exponentielle, viennent faire dans ce Havre de Paix, une nouba bruyante, avec quelques créatures remarquables et de plus en plus remarquées selon l’évolution rapide de leur taux d’alcoolémie….

A bord des gros Zodiacs, les beurettes sont plutôt string et exubérance, à terre plutôt voile et discrétion. Deux mondes qui divergent.

Le bon plaisancier, aussi bourré mais plus discret, tolère le spectacle  qui le change un peu de la vision classique de Maman dans son maillot à Frou frou ! Il sait qu’à la tombée de la nuit, le calme retombera sur son Havre paisible, entre habitués …

Tout ce petit monde réintègre le Vieux Port le Dimanche soir, vision étonnante d’une petite troupe en ombre, sur fond de soleil couchant, qui clôture son week end, en attendant le Vendredi suivant…..

MORGIRET 01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s