MYSTERIEUSE LEVANZO… Samedi 29 Juin

LEVANZO

MYSTERIEUSE LEVANZO

On la désirait, on la projetait, on l’espérait… après Marettimo la sauvage, la plus à l’ouest des Aegades et Favignana la policée tout à côté, on avait bien prévu, cheminant sur les traces d’Ulysse, de mettre le cap un peu plus au nord, pour mouiller devant le petit village. De là on aperçoit plus haut dans la falaise de tuf, la grotte du Génois, au pied de laquelle repose dans l’eau sombre, quelques énormes monolytes, hypothétiquement jetés par le géant Polyphème, fils de Poséidon et cyclope de son état.

Car les savants s’opposent. S’ils ne peuvent affirmer la réalité du mythe d’Ulysse, conté dans l’Odyssée, ils s’accordent à conclure qu’Homère a bien décrit des sites bien réels, visités par les Grecs anciens de l’âge de bronze, parfaitement détaillés et à peu près repérés, sauf en ce qui concerne justement, la séquence des cyclopes…

Levanzo revendique l’épisode, et rien dans le récit ne vient s’opposer aux détails du site. L’Est Sardaigne, au pied de l’Etna est également un candidat sérieux avec Acitrezza, en bas du volcan. La même grotte en haut dans la falaise, les mêmes blocs que la fureur de Polyphème aurait plantés debout dans l’eau, autour du ravissant petit port.

Les Napolitains viennent jouer les troubles fêtes, en proposant Nisida, comme site probable, avec les mêmes données. Ils sont gourmands, car plus bas, ils ont déjà l’épisode des sirènes vers les Galli, à côté d’Amalfi et la séquence des enfers, à peine plus haut vers les Champs Phlégréens. Circée la muse, n’est pas très loin non plus…

Mais la météo est capricieuse, bien que l’on soit encore éloignés du domaine d’Eole (les îles Lipari ou Eoliennes). Un solide courant de Nord Ouest va nous pousser à faire route directement vers Trapani, où nous allons bénéficier de l’accueil proverbial de la Marina Vento di Maestrale (bien nommée !). Nicolas « beaux yeux », nous accueille ; il nous avait sauvé il y a trois ans lors d’une entrée fracassante dans la rade par un coup de vent de force 10, qui nous tombait dessus !

Le marché au poisson est tout proche, la ville accueillante, le service incroyable. Une plancha de gambas juste sorties de l’eau et quelques sardines crues, ouvertes devant nous et cuites dans beaucoup de citron, auront tôt fait de nous faire oublier notre déconvenue du matin. Après tout, si cyclope il y a, il doit être tapi au pied de l’Etna. Son œil unique serait même la forme imagée du cratère qui envoie d’énormes coulées de lave et son éternel panache de fumée… On le regardera avec respect, histoire de ne pas se brouiller avec son noble père Poséidon, voyant ce qu’il a imposé à ce pauvre Ulysse !

Et même s’il se fâche, au marché au poisson ce matin, il y avait du thon frais, de l’espadon, des calamars, bien blottis désormais sous le congélateur du frigo du bord ! Tu pourras souffler Eole, bien amarrés à Empédocle ou San Léone, nous on visitera les merveilleux temples d’Agrigente, sûrs du barbecue qui nous attendra à bord le soir, accompagné d’un vin blanc, fruité et délicieux, qui comme la lave aura dévalé les pentes de l’Etna….

RETOUR PECHEUR

Une réflexion sur “MYSTERIEUSE LEVANZO… Samedi 29 Juin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s