TRUC DE OUF !…. Jeudi 19 Mars

ATTESTATION MODIFIEE

TRUC DE OUF !

Moi le confinement, ça me rend mutin…

Un peu désœuvré au moment de remplir mon attestation de déplacement dérogatoire, formulaire standardisé, j’ai opéré quelques menues modifications, en prenant soin de ne rien ajouter d’illégal, comme une raison supplémentaire non autorisée, d’aller faire le clown….

En sortant d’Intermarché, fier de mes 6 rouleaux de PQ et de mes 6 rouleaux d’essuie-tout, après un combat acharné avec une ménagère de plus de 50 ans, dont le Beauf était en train de dévaliser le rayon pâtes, j’ai installé mon précieux butin bien en vue derrière les vitres arrières de la bagnole, laissant imaginer à tout un chacun, que mon Evoque en été farci !….

J’avais bien repéré la camionnette, bleue blanc rouge, qui telle une arapède, squattait juste à la sortie de la résidence. Force était de passer et de m’arrêter devant, le temps de l’ouverture de l’immense portail, qui sépare notre résidence Hepad, du reste du monde.

Le flic désœuvré, me voyant m’enfoncer dans mon siège, avec l’air coupable de tout un chacun honnête qui croise un policier, s’approche bien évidement du véhicule douteux, zieutant sur ma pseudo réserve de sopalin et de PQ Just’One.

  • « Contrôle d’identité, avez-vous vos papiers et votre attestation de déplacement dérogatoire »

Je jetais un œil vers l’arrière, lui indiquant que question papier, j’avais eu du bol (on pourrait dire le cul bordé de nouilles !), mais devant l’autorité moustachue du brigadier (deux galons, à priori, c’est pas un colonel), j’obtempérais pour présenter une carte d’identité en parfait état de validité, ainsi que le fameux papelard, m’autorisant à dévaliser la superette du coin. Le Maréchal des logis-chef (je lui ai filé une promo), reste évidemment en arrêt, devant le paragraphe en rouge, au pied du précieux papelard :

  • « Vous n’êtes pas sans savoir qu’il est prohibé d’ajouter à ce document une quelconque autre raison de sortie, que celle validée par le décret ministériel du 16 Mars 2020, Article 1er, portant règlementation des déplacements, dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid 19 ? »
  • « Si fait, Monsieur l’agent, mais je n’ai pas ajouté de motif. Seulement précisé, que dans le cadre de l’autorisation afférente au motif N°2, visant à autoriser les sorties, pour achats de première nécessité (coup d’œil vers le PQ), je profitais de cette escapade légitime, pour vérifier ce que tout citoyen est parfaitement dans le droit de faire, concernant l’activité de ses forces de l’ordre…. »

Le Maréchal, nouveau promu, réfléchit, va voir son pote resté dans la camionnette. Conciliabule et retour de l’intéressé, désormais souriant, qui vérifie quand même que j’habite bien derrière le portail patricien. Il me tend le fameux saufconduit :

  • « C’est bon, circulez, vous êtes en règle »

Je néglige de récupérer le précieux papelard, au motif qu’il a été touché sans gants par un individu ne portant pas de masque et sans présence de gel conforme à proximité.

  • « Merci, bonne journée ». Je rentre, plié en deux….

Le représentant de la maréchaussée s’éloigne dans mon rétro, il tousse un peu, semble avoir un début de fièvre… j’ai eu raison d’être prudent, le portail se referme !….

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s