LES TRADITIONS SE PERDENT….

Même en corse, contrée pourtant attachée à ses valeurs ancestrales, les traditions ne sont plus ce qu’elles étaient.

Pourtant, l’an dernier encore, avant d’abattre le patron des navettes bonifaciennes, on attendait que Tintamarre soit mouillé à proximité. On avait tout bien compris à la discrétion Corse.

  • Comment ?, cinq coup de feu à trente mètres de mon bateau, vous m’étonnez. Je prenais mon Ricoré sur la plage arrière, et en dehors des enfants jouant dans le jardin public, rien aperçu !…
  • Un adulte cagoulé qui poursuivait un autre, pas cagoulé ?, pas vu ! Au cinéma, ou peut être sur Canal, ça c’est possible. Pas sur FR3, je suis de temps en temps les actualités PACA, mais jamais vu de nouvelles d’un attentat sur l’Ile de Beauté….

Eh bé cette année, qu’est-ce que je m’aperçois-je ? Pas plus tard que la semaine dernière, on a profité que je lézardais sur la Côte Ouest, pour mettre le feu au B52, le bar de nuit de Bonifacio et à l’hôtel Caravelle, du même propriétaire. Sur le coup des 3h15 du matin, les pyromanes avaient dû faire la sieste, pour veiller.

La police se retrouve ainsi avec 3 029 suspects, mais le nombre d’habitants recensés date de 2014… Les quelques voisins interrogés, ont répondu sobrement à la demande « le feu au B52 ? », par « Le B52 ?… Il est en feu tous les soirs, de 22h à 2h du matin ». Quant aux plaisanciers à proximité, avec les boules Quiès, le masque sur les yeux et les quatre Stilnox de rigueur, personne n’a rien vu, rien entendu.

Pareil sur la Côte Ouest, du côté de Sagone. Non pas le Club Med, lui ça fait un bail qu’il a pété ! Quatre vedettes qui devaient faire une vilaine concurrence à un honnête commerçant, ont subitement pris feu, en pleine nuit.

Dans les deux cas, pas de dommages collatéraux, en dehors de quelques boutiques bonifaciennes (dont « Blanc du Nil », qui va avoir un peu de mal à récupérer ses cotons immaculés) et quelques semi-rigides dans le port de Sagone.

Si la nuit prochaine Tintamarre est en flamme (j’espère que les Corses ont le sens de l’humour), ça va être une bénédiction pour Bénéteau, car Vagabond, Cloppy, Paya Bay, Habana et Ambria risquent bien de partir eux aussi en fumée… Pour l’assureur par contre, la spécialité locale sera un peu plus difficile à digérer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s