UNE PLUIE DE BOUE ET DE PENALTY!….

Jeudi 24 JUIN 2021

De STENTINO, au nord-ouest Sardaigne, on a particulièrement apprécié la gentillesse quasi-antillaise des gens du petit port (Je parle des Antilles Françaises, évidement…). On a moins apprécié l’espèce de Sirocco qui nous a bloqué deux jours, teintant nos fringants navires d’une couleur vraiment caca. Mais ça, en dehors du facétieux Eole, personne n’y pouvait rien….

Le mouillage juste au-dessus, à quelques encablures*, nous a transportés pour de bon, du côté Grenadines, avec ses eaux turquoise avec la sono de la plage au loin, à laquelle il ne manquait qu’un fond de reggae. Nous étions au soir du jour de la fête de la musique et une douzaine de joyeux sur le fly à organiser un vaste karaoké sur les années 70-90, sono également à fond, histoire de ne pas être en reste !

Le lendemain matin, nous nous apprêtions à faire le tour de PIANA, pour embouquer la passe de FORNELLI, dans le strict respect des instructions nautiques… Deux voiliers d’une cinquantaine de pieds (et pas des dériveurs, mais de bons gros quillards), sortent eux, en ligne directe vers le large ! Avec mon p’tit trawler, j’avais l’air d’un con ma mère, avec mon p’tit trawler…. (Air connu).

Poséidon nous a gratifiés, pour notre couardise, d’une belle houle à gerber dans la descente qui a suivi sur une quarantaine de milles, vers Porto Conte, au-dessus d’ALGHERO. L’arrivée est heureusement superbe, les grottes sculptent les falaises colorées de rouille, la mer est bleu nuit, la houle s’est enfin calmée. Le mouillage au fond du golfe, derrière la tour, va être d’une grande quiétude. On va nager un peu, histoire d’éliminer !

ALGHERO sera ensuite le lendemain, à la hauteur de sa présentation élogieuse de nos manuels nautiques. C’est un doux mélange entre les SYRACUSE et TAORMINA siciliennes, teinté de quelques touches andalouses. Les spécialités y sont les bijoux de corail et… la Paella, souvenir antique d’une forte présence catalane, dont les vieux pécheurs parlent encore parait-il la langue !

C’est donc devant une monstre platée de riz safrané, moules, calamars, palourdes, poulet (si tu veux la recette, tu tapes : Mirliton…), qu’après avoir subi quelques jeux abrutis sur RAI UNO (pire que TF1 !), nous suivons les démêlés complices de RONALDO et BENZEMA, orchestrés par un arbitre qui siffle plus que acteurs de « Sur le pont de la rivière Kwai ». Heureusement, le lendemain, « Le soleil, brille, brille, brille… », malgré un courant d’ouest qui va nous permettre une pause. A ALGHERO, cela pourrait être pire. Après, la descente plein sud va continuer.

Mais ça, c’est une autre histoire !

Encablure*

Ça faisait « environ » 200 mètres, ou « à peu près » un dixième de mille, ou « près » de 100 brasses, soit 608 pieds dans la Royal Navy…. !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s