UNE INTERVENTION DELICATE….!

La surveillante l’avait pourtant déjà signalé plusieurs fois au chef de service, l’état de santé de son patient, le robinet du fly, ne cessait de l’inquiéter…

De manière évidente, son état venait d’empirer et le liquide douteux qui sortait désormais, goutte à goutte, de manière régulière, ne laissait plus de doute : Il fallait parler… d’incontinence sévère. Le mot était prononcé !

Le Professeur CASERTA devait être alerté. Même si le fameux chirurgien (dentiste), avait déserté les blocs opératoires depuis des mois déjà, à cause d’un tremblement persistant dû au « Vino bianco della barca », ce dernier avait encore quelques ressources, qu’il essayait de caser en vain à la médecine militaire. Cette dernière semblait hésitante devant ses offres de service…

La mimique du praticien devant le patient était éloquente. Il fallait opérer. D’urgence. Il avait récupéré des Spritz de la veille et n’était pas encore tombé dans la bouteille de rosé de midi ! La fenêtre était mince, mais il fallait tenter.

D’abord, d’un coup sec comme à l’époque où il faisait sauter une vieille couronne acier, à l’aide du crochet adapté, le chirurgien s’apprêtait au pire :

  • Petit tournevis plat….
  • Ecco !
  • Sopalin pour la plaie….
  • Tout de suite !
  • Petit cruciforme…
  • Comme ça ?
  • J’ai dit « petit », pas microscopique…
  • Pardon !
  • Sopalin…
  • Sur le joint ?
  • Non, sur le front….

L’intervention entrait dans sa phase critique, les petites pièces du puzzle de plomberie, sortaient les unes après les autres et s’étalaient sur le barbecue voisin :

  • Graisse silicone…
  • Celle des fermetures éclair de ma combine de plongée ?
  • C’est ça…
  • Sopalin…
  • Sur le front ?
  • Non, sur le joint !…
  • Demandez à l’assistante de couper la circulation extra robinetterie…
  • Couper l’eau, quoi !…
  • (regard noir du praticien)
  • Pince…
  • Coupante, Monseigneur, Becro, à ongle ?…
  • Normale…
  • Sopalin…
  • Sur la pince ?!….
  • Non, le front…

Le remontage avait débuté, le patient semblait supporter l’intervention et l’assistant son chirurgien.

Dernier geste de re clipsage de la tête de robinet. Tête admirative de l’entourage.

  • Rebranchez la circulation intra robinet !
  • Indications de l’assistant : Tu remets l’eau quoi !….

Silence de plomb.

Pas la moindre fuite.

Tu ouvres ça coule…

Tu fermes, plus rien ne coule…

Reste même pas sur le barbecue, la moindre pièce oubliée au remontage !

  • Assistant, vous remonterez le bouchon obturateur (de l’évier)
  • Avec ?….
  • Le petit cruciforme, là….
  • En vissant dans le sens des aiguilles d’une montre…
  • Doucement !
  • En fermant la bonde, si des fois, la vis échappe…
  • Elle échappe !

C’est beau une équipe !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s