RETOUR CASE DEPART… Samedi 14 Août

On était déjà passés fin Mai, des idées de navigation plein la tête…

Spontanément, alors que le gamin au zodiac de l’entrée était encore en train de réviser son BEPC, on s’était constitués prisonniers sur la panne F1, sans eau ni électricité, ni espoir de voir fonctionner notre ascenseur social !

On commençait ainsi une sorte de mouillage forain, proche encore de la civilisation qui entretenait farouchement ses germes Covid, pour vous enfiler un test PCR dans le nez toutes les 72 heures. On y avait pas coupé, le médecin de Porquerolles avait récupéré nos miasmes pour les envoyer par navette à Hyères, où une laborantine appliquée avait tout bien examiné, pour nous envoyer par mail du côté de la Révelatta, le précieux sésame à présenter au capitaine de Calvi, qui rigole encore moins que celui de Porquerolles….

Presque trois mois plus tard, les mêmes, sans gros projets, mais des souvenirs plein la tête, tout noirs et trois kilos (chacun) en plus ! Tintamarre s’achemine lentement à 3 nœuds, vers l’entrée du port (il doit bien être le seul), à la queue leu leu derrière une troupe qui se fait refouler par le gamin au zodiac, de retour avec son BEPC en poche. (Parait qu’on le présente plus, il est passé en attribution continue !).

Sprint du nouveau diplômé vers notre étrave pour nous dire d’aller voir au mouillage, avec les autres, si des fois il y avait encore un peu de place. 280 ou 281 bateaux à la Courtade, après tout ça change pas fondamentalement la vie des posidonies rescapées…

Et là, le capitaine du fringant Tintamarre annonce au gamin qui en cale son Mercury 40 Cv : « Poste 14, panne G » !…. Ca vallait le coup de se lever le 1er Janvier matin, avec des centaines de bisons sous le casque (merci mes amis Meeeugevans), pour réserver du 14 au 28 Août, l’une des places les plus recherchées de Méditerranée…

Fier et cambré comme un matador qui vient de se payer la queue et les deux oreilles, j’entrais sans un regard pour les recalés de la panne F1, vers mon paradis réservé.

Bon, finalement  la G14 réservée en janvier n’était pas libre. On m’a placé en G12 où il y a une grosse verrue qui menace ma jupe toute neuve. Qu’importe, il en faudrait bien plus pour gâcher mon plaisir d’ultra privilégié. Entre 18 et 20h, j’aurai même peut être de l’eau.

Juste à l’heure de l’apéro !…..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s